Méthodologie et vision


1. Un bon design sonore naît d’une rencontre.

After Karel Dujardin [Public domain], via Wikimedia Commons

After Karel Dujardin [Public domain], via Wikimedia Commons

• Pour Broohaha, chaque mission est une rencontre entre le porteur de projet et les créatifs. De cette rencontre, qui n'est pas forcément présentielle, naît l’écoute.

• Une partie de la prestation peut se réaliser "chez le client " car il n’y a pas ceux qui savent et ceux qui font.

• Un projet est une histoire, avec des personnages et des cheminements. Une histoire qui se transmet et se raconte aussi dans la création sonore.


2. Une bonne idée est une idée ouverte.

An image of the Burnley Panopticon, the Singing Ringing Tree

An image of the Burnley Panopticon, the Singing Ringing Tree

L’audace est la force de ceux qui affirme leur image et leur vision. 

• L’ouverture permet l’audace, l’audace renforce l’identité.

• La capacité d’une marque ou d’une personne morale à surprendre dépend en grande partie de sa culture. Son enracinement dépend de sa capacité à créer de la diversité par une pluralité d'appropriation.


3. Le Design sonore, c’est du Design.

• Travailler un matériau comme le son, c'est d’abord répondre à des questions de conception, de ligne qui sont directement liées aux contraintes de la chose à sonifier.

• Chaque produit sonore doit faire l’objet d’une méthodologie précise passant du monde des idées à celui du prototypage avant la réalisation finale.

L'écologie sonore est toujours un concept en construction, le plus souvent vu dans son acception acoustique, ou par le prisme quantitatif de la nuisance.

C'est pourtant un enjeu sociétal majeur, notamment dans les lieux, de défendre autant le droit au silence que la diversité sonore.