Jacques Jaujard, sauvons le Louvre !

MUSIQUE ET DESIGN SONORE POUR JEU HISTORIQUE
avec : Florent Maurin & Véronique Gauvin
pour : Pixel Hunt, francetv nouvelles écritures, francetv éducation, Ladybirds Films et le musée du Louvre


Sauvons le Louvre est un projet de jeu narratif et de gestion de ressources dans lequel nous partageons les pérégrinations de Jacques Jaujard. 

1944, le conservateur du Louvre doit tout faire pour protéger les oeuvres du musée parisien en parcourant des phases de négociations et de gestion, en déplaçant les oeuvres de musées en musées. Le jeu n'étant pas manichéen, il ne prend pas le parti du bon contre le méchant, mais permet de comprendre comment, dans une période trouble, les nécessités font loi.

Splash screen du jeu

Splash screen du jeu

Le défi de ce type de thématique est évidemment de ne pas être simpliste. Car, comme dans beaucoup de jeu, on cherche à poser un ton, un curseur émotionnel et une intensité dans l'engagement du joueur.

L'occupation n'est pas un thème facile. Souvent imaginée comme une période noire et triste, elle se caractérise en réalité comme un temps "gris", ménageant des espaces de marchandage entre éthique et survie. La défaite militaire et les contraintes de l'occupant poussent très vite les français à se jeter sur le rire pour exorciser leur traumatisme. A Paris, les spectacles comiques se multiplient, les salles sont combles et la musique crie avec force la joie et le bien être. Il fallait donc retrouver dans le sonore du jeu ce prisme oublié, celui de la négociation constante entre le bien et le mal, ressort principal du gameplay.

Les travaux avec Florent Maurin nous ont conduit à choisir une intention Jazz modernisée (tirant les intentions des cuivres très 40' vers les années 50' comme pour tirer le joueur vers la sortie du conflit). Il n'est pas fait ici référence à ce que l'on pourrait appeler du "Jazz français", les écrits sont contradictoires quant à sa véritable place sous l'occupation. Connue en 1940 par les français et les allemands, certains indiquent que cette musique "de sauvages" se développe fortement en France à cette époque, d'autres qu'il ne s'agit pas de jazz.

Notre modèle est plutôt américain et propose un reflet de ce que sera l'américanisation de la culture populaire dans les décennies d'après-guerre... dans un contexte vidéoludique de Culture savante. Nous souhaitions également associer des interventions instrumentales chaotiques (légèrement désaccordées) et un mixage qui s'apparente à celui d'une cave pour renforcer l'idée de résistance. Enfin, le territoire mélodique, est tantôt très marqué, tantôt comme engloutie, selon les phases de jeu. Quelques citations de chansons interdites par les nazis y figurent.


Autour du projet

Illustre et inconnu, le documentaire sur Jacques Jaujard dont le jeu est la continuation, vient de remporter la prestigieuse récompense : un Emmy Award.